Prenez à gauche après un garage automobile, longez les cèdres sur ce chemin aux multiples nids de poules, c'est la dernière maison sur la gauche. Avant ça, les quelques maisons voisines, après, une vieille grange et des champs qui autrefois laissaient germer de quoi nourrir (tout) Toulouse.

Le temps a passé, les cèdres y ont laissé leurs cimes. Des immeubles ont poussé avec leurs routes bitumés pour y accéder. Un peu de modernité citadine dans ce monde péri-urbain. Source réelle de progrès ou simple effervessence frénétique d'une ville en plein essor ?

À l'heure où on déforeste pour cultiver, ici on construit sur des terres fertiles. Peut être une dé-terre-rioration ? Les voisins se sont multipliés à la place des champs. Plus qu'une chose qui nous sépare d'une interactivité humaine avec les remplaçants des légumes : une friche enfermée dans un grillage.

La tenaille : outil en deux parties sur un pivot. Une pression de la main d'un côté actionne des mâchoires de l'autre avec une force démultipliée. Elle sert essentiellement à couper des fils métalliques (ou un grillage).

Le travail du fer et les premiers outils forgés remontent au néolithique. Un peu d'Histoire dans cette histoire.

Et la tenaille le fit !

DSCN8426

Autour d'un vieux cèdre mort un KIOSK sorti de terre. D'amélioration en amélioration cet espace reçoit du public à l'occasion. Tout ou presque y est à disposition : bar, cinéma, scène, compost, toilettes sèches, four à pain...

Une autre partie est destiné à des jardins. Ils ont été dessinés, avec des zones où il faut laisser faire les plantes. Libre à chacun d'intervenir sur le reste avec amour, faîtes germer.

Espace de détente au coeur d'un plus urbain que péri... maintenant. Des habitants de Lalande et des quartiers nord y sont les bienvenue pour aussi ne pas rochigner la nostalgie de ce vieux village maraîcher. On peut y récolter des cerises, des figues, des poires, des abricots, des pêches et des prunes. Le coq enthousiasmera ceux qui y dorment, le voisinage lui prête même nourriture. Ici, tout est possible mais rien n'est sûr. C'est un lieu que personne ne réclame pour le moment et qui tient d'un orteil sur une pointe (expression charpentesque ?)

Libre à chacun de le faire vivre. Tout peut pousser, surtout les idées. Le tout est de faire couler la source, l'eau sera t-elle bonne ?

 

IMG_2985